Olivier Valsecchi - Time of War 16

Olivier Valsecchi : la photographie e cosa mentale

Olivier Valsecchi à Auz’Arts 2015 : I am dust

Olivier Valsecchi présente à Auz’Arts 2015 certaines photos des séries « Dust » (2009) et « Time of War » (2012), qui sont les deux premières séries d’une trilogie nommée par l’artiste « I am Dust » et dont la troisième série reste à venir.
L’inspiration est mythologique. Du liquide, des nuées, de l’ordre, du désordre, de la lumière et des ténèbres peuplant le chaos ovidien doit naître le monde. Les personnages de la série « Dust » renaissent de la cendre pour se réincarner, de la mort naît la vie. Les personnages  de la série « Time of War » s’arrachent de la cendre qui vole autour d’eux, il s’agit de survivre.

La photographie d’art cosa mentale

Certains photographes utilisent la réalité qui se présente à leur regard et en dévoilent la beauté, la poésie inattendue; d’autres, comme Olivier Valsecchi, partent de l’idée, du rêve, et en font une réalité photographique. Cela s’appelle Art. (L’Art) e cosa mentale disait Léonard de Vinci.

Les références classiques

Les photos de « Dust » et « Time of War » évoquent la grande peinture classique mythologique ou d’histoire. Les clair-obscur rappellent la dramaturgie des tableaux du Caravage, et on pourrait tout aussi bien imaginer en gradations de noir et blanc les tons subtils lissés par la cendre. Bien qu’en mouvement les personnages semblent saisis dans des attitudes hiératiques. Ils ne nous regardent pas, ils ne sont pas de notre monde, ce sont les héros exemplaires porteurs d’un mythe, tels les héros romantiques d’un tableau de Delacroix.

Art Contemporain et performance photographique

La réalisation des photos demande  des séances de pose de plusieurs heures, pendant lesquelles modèle et artiste dansent une sorte de transe. C’est bien ce qu’en art on nomme « performance » et dont les clichés photographiques sont des instantanés. Les photographies d’Olivier Valsecchi nous le confirment, en Art Contemporain l’oeuvre ne se résume pas à l’objet produit.

Prix Hasselblad Masters Awards

Olivier Valsecchi a reçu le prestigieux prix Hasselblad Master Awards (Fine Arts Category) en 2012 pour sa série « Dust ».

Olivier Valsecchi : liens externes

Site personnel de Olivier Valsecchi

Interview de Olivier Valsecchi par Michael K. Corbin (en anglais)

Interview de Olivier Valsecchi par Céline Gicquel

Olivier Valsecchi - Dust 09
Olivier Valsecchi – Dust 09
2009

Une réflexion au sujet de « Olivier Valsecchi : la photographie e cosa mentale »

Laisser un commentaire