Diaporama Auz'Arts 2015 - pre

Le paradigme de l’Art Contemporain

Diaporama Auz'Arts 2015 - pre

Tableau comparatif des paradigmes classique, moderne et contemporain

Paradigme : Classique Moderne Contemporain
L’artiste est un : artisan, maître d’atelier
(exemples : Michelange, Delacroix,…)
génie
(exemples : Van Gogh, Picasso,…)
« actant », entrepreneur
(exemples : Christo, Hirst, …)
dont les qualités recherchées sont : le savoir-faire, le métier,
la connaissance des codes académiques
l’expressivité, l’authenticité, le sérieux, la créativité ( traduits en termes de « talent » et de « génialité ») la pertinence + l’impertinence,
la singularité au second degré (le détournement)
et qui est reconnu par : ses pairs, les commanditaires, l’académie 1- ses pairs, 2- des galéristes et critiques d’art avant-gardistes, 3- un public d’abord restreint 1- ses pairs, 2- des institutions, 3- des marchands et collectionneurs, 4- des critiques d’art
L’oeuvre d’art est : une représentation réaliste codée (du divin, de l’histoire, des portraits de commanditaires, etc.) la vision personnalisée du monde ou l’expression de l’intériorité de l’artiste un jeu avec les limites de l’acceptabilité (esthétique, morale, sociale, etc.) en tant qu’oeuvre d’art
dont la forme est : un objet-image (tableau, sculpture) un objet-image (tableau, sculpture) une idée, un concept, une intentionalité
un acte, une expérience, une attitude,
une installation, un contexte,
un récit, un discours
dont les qualités recherchées sont : le respect des codes de représentation et des canons académiques,
la ressemblance à un réel idéalisé,
la beauté et les qualités morales inscrites dans la représentation.
l’expressivité,
la force d’évocation,
la singularité.
la singularité,
la pertinence et l’impertinence,
le second degré, l’ironie,
la rupture,
une expérience à vivre.
Distance entre l’oeuvre et l’artiste Distance importante : le fini des oeuvres assure l’absence des traces d’exécution. Les oeuvres les plus importantes sont réalisées collectivement dans l’atelier sous la direction du maître. Proximité marquée de l’oeuvre et de l’artiste. Le non fini voulu des oeuvres permet de garder la trace expressive du geste. Distance marquée entre l’oeuvre et l’artiste. L’oeuvre peut par exemple se résumer à un protocole de réalisation transmis par l’artiste au centre d’exposition.

Ce tableau a été élaboré à partir des informations apportées par l’anthropo-sociologue Nathalie Heinich dans son livre, Le paradigme de l’art contemporain (Gallimard – Bibliothèque des Sciences Humaines – Février 2014 – ISBN 978-2-07-013923)

Il est inspiré d’un tableau similaire et d’une série de conférences de Sylvie Corroler-Talairach, directrice de la Fondation Caisse d’Epargne pour l’Art Contemporain, développés à partir du livre de Régis Debray Vie et mort de l’ image. Une histoire du regard en Occident. Gallimard (Bibliothèque des idées), 1991; rééd. Gallimard (Folio), 1995 (ISBN 978-2-070-72816-9)

Laisser un commentaire