Alors vint l’Art Contemporain

Les humains cessèrent de croire aux grands récits de la modernité des Lumières. Les religions perdirent leurs croyants, les partis politiques leurs adhérents et les penseurs leurs certitudes.
Alors vint la postmodernité. Les humains, voulurent devenir autonomes, penser et agir par eux-mêmes et s’interconnectèrent sur la Toile.
Et les artistes, délaissant les jeux de l’expression plastique, se consacrèrent avec humour à la déconstruction des réalités, en commençant par l’art lui-même. Ce fut l’Art Contemporain.
J.F. An 128 après Marcel Duchamp.

S’intéresser à l’Art Contemporain…

S’intéresser à l’Art Contemporain, tout comme s’intéresser à la musique, au cinéma, à la bande dessinée, à la littérature, au design, à la mode, à l’architecture contemporaines, etc., toutes ces choses « inutiles » qui font une société, une civilisation (avec ses fans, ses acteurs, ses penseurs, ses détracteurs,… ), c’est tout simplement vivre pleinement notre époque.
Laissons donc de côté, au moins pour un temps, tout ce que nous savons, ou croyons savoir, de l’art en général et de l’art contemporain en particulier. Et, avec le cerveau neuf et la fringale d’un écolier, regardons, écoutons, lisons, visitons des expositions, assistons à des conférences, rattachons tout cela à votre vécu quotidien, aux autres formes d’expression artistique actuelles, pensons, échangeons, …vivons avec